Vidéosurveillance en entreprise : CNIL et règles à respecter

Vidéosurveillance en entreprise : CNIL et règles à respecter

Vous êtes un professionnel et vous désirez installer un système de vidéosurveillance dans vos locaux ? Sachez que la CNIL vous impose certaines obligations à respecter.

 

G-Kam vous informe sur les bonnes et les mauvaises pratiques.

 

 

Souriez, vous êtes filmés ?

 

La CNIL, Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés garantie le respect de la vie privée de vos employés sur la base de la loi informatique et liberté du 6 Janvier 1978.

 

Dans le but de protéger votre établissement contre le vol ou de protéger vos biens, l'installation d'un système de vidéosurveillance ne peut pas être mis en place pour contrôler l'activité de vos salariés.

 

Il est donc important d'avoir un intérêt légitime à la mise en place d'un système de vidéosurveillance.

 

 

Quelles règles à respecter ?

 

Concernant l'installation du dispositif, les caméras peuvent être installées au niveau des entrées et sorties des bâtiments, des issues de secours, des voies de circulation, des zones où les marchandises sont entreposées, ...

 

Il est interdit de filmer directement un employé au-dessus de son poste de travail, dans la salle de repos, les toilettes, les douches ou encore les locaux syndicaux.

 

Les images ne peuvent être visionnées uniquement par une personne dans le cadre de ses fonctions et conservées seulement un mois.

 

Les instances représentatives du personnel doivent également être informées de l'installation d'un système de vidéosurveillance.

 

Enfin, il est nécessaire d'informer votre personnel via un panneau, clairement visible par tous, de l'existence de vidéosurveillance dans les locaux et via un avenant au contrat de travail ou une note de service.

 

 

Pour plus de précisions concernant la mise en place d'un système de sécurité dans votre entreprise, n'hésitez pas à nous contacter.

Retour Contactez-nous